En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.  En savoir plus et paramétrer les cookies

Fermer
pour "securite electrique" | Recherche avancée

Résultats de votre recherche avancée dans "DOSSIER"

Thumbnail_1
Boom du photovoltaïque : priorité à la sécurité
Lire la suite Commenter
Thumbnail_1
Les risques professionnels, parlons-en !
Lire la suite Commenter
E6e7ae4ad4ff86d2a8c79af588e1dfa1
Court-circuiter les risques d’incendie
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche avancée dans ""

6b9b5d68775a12d4419ed48b2c1294ab
Groupama s’engage durablement auprès des Jeunes Agriculteurs
Lire la suite Commenter
0cd333131d7b8fa22934ab94467d49f0
Sécuriser son installation électrique : un enjeu pour l’habitat ancien
Lire la suite Commenter
F46ac1b9911011453ba0543a58b405ff
Des vies épargnées grâce au diagnostic électrique
Lire la suite Commenter
Cab43ff89d08e5b608eab7e1e7c28f2c
Groupama sensibilise ses sociétaires aux bienfaits du diagnostic électrique
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Observatoire de la prévention"

L’entretien des engins agricoles

La maintenance des engins agricoles est indispensable pour éviter les risques mécaniques et électriques liés à leur utilisation.

Le maintien en bon état de marche des engins agricoles est un gage de sécurité ! Pour cela, le conducteur d’engin doit effectuer une maintenance régulière de ses équipements : réglage, graissage, vidange ou remplacement des pièces défectueuses, sans délai.

Mais, il doit également être capable de diagnostiquer une panne ou un problème pour éviter les éventuels accidents lors de la mise en marche de l’engin. Maintenir les machines et le hangar en état de propreté est également indispensable pour assurer leur bon fonctionnement et votre sécurité.

Enfin, l’entretien des engins agricoles doit garantir leur bonne visibilité sur la voie publique ! Pour cela, assurez-vous que les dispositifs réfléchissants, les indicateurs de changement de direction et les feux de position soient en bon état de marche.

 

Plus d’infos sur www.groupama.fr

Lire la suite Commenter

Que faire en cas de panne électrique ?

L’autonomie d’une voiture électrique ou d’une batterie est limitée. En cas de panne, il est recommandé de dégager la chaussée et de recharger sa batterie. Notre mode d’emploi.

Les voitures électriques possèdent en général une autonomie limitée à 160 km. Même si votre batterie est chargée à 100% avant un départ, certains facteurs accélèrent sa consommation d’énergie. Parmi eux ; la vitesse de conduite et l’utilisation du chauffage.

En cas de diminution des réserves et lorsqu’une borne de recharge n’est pas disponible dans les environs immédiats de votre véhicule, celui-ci réduira progressivement sa vitesse afin de vous permettre de vous garer en toute sécurité.

A l’inverse, si vous êtes stationné sur une bande d’arrêt d’urgence, n’oubliez pas de disposer votre triangle de signalisation à au moins 30 mètres en aval du véhicule, de porter un gilet réfléchissant et de vous poster à l’extérieur des glissières de sécurité.

Source ; http://www.automobile-propre.com/

Lire la suite Commenter

La chambre de bébé est-elle sûre ?

Les risques de chutes, d’étouffement ou d’électrocution sont nombreux dans la chambre de votre enfant. Vérifiez si les règles de sécurité sont bien respectées.

Avant même l’arrivée de bébé, il est conseillé de faire un check up complet de ses installations électriques et de son ameublement. Les prises, appareils et installations défectueuses présentent en effet de nombreux risques pour ce touche-à-tout. C’est pourquoi, vous pouvez vous équiper de cache-prises et faire vérifier vos installations. Attention également aux rallonges et aux multiprises.

Autre point clé, les risques de défenestration. Entre 0 et 6 ans, les risques de chutes dans les escaliers ou depuis une fenêtre sont fréquents. C’est pourquoi vous ne devez pas placer de meubles sous votre fenêtre et bloquer leur ouverture grâce à un système de sécurité.

Enfin, ne laissez jamais votre enfant seul dans une pièce ou sur la table à langer et ôtez les petites pièces de sa portée : billes, pièces de monnaie, piles usagées…

Source : www.prevention-maison.fr

Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Prévention Groupama"

Le risque électrique dans l'habitat

 

7 millions d’habitations présentent des risques électriques ! Les installations défaillantes sont à l’origine de nombreux incendies et d’électrocutions. Court-circuitez les risques en apprenant à utiliser et à entretenir vos appareils électriques.

Le risque électrique, une réalité

Selon l’étude TNS Sofrès d’octobre 2012*, 2/3 des logements de plus de 15 ans sont en insécurité électrique. En cause ? Les prises usagées, les fils dénudés ou les appareils électriques vétustes et mal entretenus. Au delà du risque d’électrisation, ceux-ci peuvent occasionner des départs de feu plus ou moins importants dans une habitation. Selon l’Association Promotelec, 30% des incendies sont, en effet, d’origine électrique et 80 000 cas se déclenchent chaque année. Mais, ce n’est pas tout. L’eau est la cause d’électrocutions qui peuvent s’avérer mortelles dans des situations de contact direct et prolongé.

Identifier les pôles d’insécurité électrique

Si la majorité des gens estime être en situation de sécurité électrique, la plupart ignore les risques liés à leurs installations. Selon le test en ligne « SécuriQuiz » réalisé par l’Association d’intérêt général Promotelec, 30% possèdent un appareil électrique à côté de leur baignoire et 32% des personnes interrogées branchent leurs multiprises les unes sur les autres tandis que 81% des parties privatives des logements ne présentent pas de mise à la terre. Des situations qui multiplient les risques d’électrisation et de départ d’incendie dans une habitation. Pour prévenir les incidents, les installations électriques doivent être éloignées d’au moins 2,25 m d’une douche ou d’une baignoire dans une salle-de-bain et les socles de prise de courant à au moins 50 mm du sol.  Sachez également que les multiprises, branchées ensemble, peuvent provoquer un échauffement au niveau de la prise de courant et un incendie.

Protégez-vous et entretenez votre habitation

Afin de limiter les incidents électriques, il est conseillé d’adopter des réflexes de prévention au quotidien dans son habitation. Commencez par débrancher vos appareils électriques lorsqu’ils ne servent pas et n’intervenez jamais sur une installation défaillante sans avoir préalablement coupé le courant au disjoncteur. N’utilisez jamais d’appareil électrique lorsque vos mains sont mouillées ou que vos pieds sont immergés dans l’eau. Enfin, pensez à entretenir régulièrement vos installations en changeant les fils dénudés ou les appareils électriques endommagés. Des diagnostics réguliers effectués par des professionnels de l’électricité sont également indispensables pour vous protéger.

Que faire en cas d’électrocution ? Coupez immédiatement le courant et éloignez la personne électrocutée à l’aide d’un objet non conducteur puis appelez les secours.

Sources :

*baromètre TNS-Sofrès (mis à jour à l’automne 2012) pour Promotelec sur l’analyse des Diagnostics Électriques Obligatoires (DEO), Résultats du SécuriQuiz de Promotelec, auprès de 15 816 participants. Quiz mis en ligne sur le site de l’association de décembre 2012 à mars 2013. http://www.promotelec.com/

http://www.developpement-durable.gouv.fr/

Lire la suite Commenter