En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.  En savoir plus et paramétrer les cookies

Fermer
pour "securite" | Recherche avancée

Résultats de votre recherche avancée dans "DOSSIER"

839dee5057f4782bf36dc2da2acc8df0
La somnolence au volant
Lire la suite Commenter
Thumbnail_8_crop
Risques agricoles : un simulateur de conduite de tracteur
Lire la suite Commenter
614f6ca169487bf798a4de042fb3c2af
Collectivités : la prévention au travail
Lire la suite Commenter
F17907e679adbdc14e049516a71acb1e
Vivez une expérience prévention au Salon International de l’Agriculture
Lire la suite Commenter
Thumbnail_1
Boom du photovoltaïque : priorité à la sécurité
Lire la suite Commenter
Thumbnail_1
Les risques professionnels, parlons-en !
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche avancée dans ""

3f2ed6fb4a9e1721c624c2a264823778
Les effets positifs des stages post-permis proposés par Groupama
Lire la suite Commenter
2700261535b2eda797f7cc41965cf806
Stages post-permis : moins d’accident chez les jeunes
Lire la suite Commenter
Aaf212cbcf5d5e378e400568635af9e8
La formation post-permis contribue à diminuer l’accidentologie des jeunes conducteurs
Lire la suite Commenter
Bf9b5aa786ae6918238be1e48a4fe5d6
Groupama aux côtés des jeunes agriculteurs
Lire la suite Commenter
6b9b5d68775a12d4419ed48b2c1294ab
Groupama s’engage durablement auprès des Jeunes Agriculteurs
Lire la suite Commenter
0cd333131d7b8fa22934ab94467d49f0
Sécuriser son installation électrique : un enjeu pour l’habitat ancien
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Observatoire de la prévention"

Pisteurs-secouristes : les anges gardiens des skieurs

2500 pisteurs-secouristes veillent chaque année à la sécurité des pistes de ski. Leur rôle est de prévenir les risques d’accidents et d’encadrer les skieurs. Les bons reflexes à adopter.

Titulaires d’un brevet national, les pisteurs-secouristes sont chargés de la prévention sur les pistes et des secours en cas d’accidents. La « prévention active » fait partie de leur champ d’expertise et a été adoptée par la plupart des domaines skiables.

De l’ouverture à la fermeture des pistes, les pisteurs-secouristes assurent : balisage, signalisation, déclenchement préventif des avalanches et la pose de dispositifs de protection.

De l’information à la gestion des conflits, ces professionnels sont là pour encadrer les sports de glisse et sensibiliser les skieurs aux comportements à risques en montagne.

Un travail de prévention au quotidien qui permet de rappeler les codes de bonne conduite sur les pistes : équipement adapté, respect des priorités, absence de consommation d’alcool et suivi des conditions météorologiques.

Source : www.adsp.org www.domaines-skiables.fr  www.sports-hiver.com

Lire la suite Commenter

Conducteurs diabétiques : gare à l’hypoglycémie

¼ des conducteurs diabétiques ont déjà ressenti les symptômes de l’hypoglycémie. Comment conduire en toute sécurité ?

Palpitations, vertiges, tremblements, perte d’attention… Ces symptômes de l’hypoglycémie ont déjà été ressentis par ¼ des conducteurs diabétiques ! Une estimation alarmante quand on sait que ces signaux d’alerte peuvent être responsables d’accidents et mettre en danger la vie du conducteur et celle d’autrui. D’autant plus que moins d’1 automobiliste sur 2 connaît les risques du diabète sur la conduite…

 

Pour les 59% de personnes diabétiques qui utilisent leur véhicule chaque jour, il est donc recommandé de contrôler sa glycémie avant de partir et de conserver toujours un lecteur à portée de main.

 

Ne conduisez pas si vous ressentez l’un des symptômes énoncés de l’hypoglycémie et prévoyez une collation pour la route. Au moindre doute, arrêtez-vous ! Rechargez vos batteries pour reprendre le volant en toute sécurité.

 

Source : http://www.preventionroutiere.asso.fr


Lire la suite Commenter

Conduire sous la pluie : adoptez les bons réflexes

Une météo hivernale pluvieuse comporte des risques pour les automobilistes lors de leurs trajets. Suivez nos conseils pour vous adapter à la modification de l’adhérence et au manque de visibilité.

Le saviez-vous ? La pluie multiplie par deux le risque d’accident de la route ! En cause ? La perte d’adhérence occasionnée par une chaussée mouillé, les risques d’aquaplanning mais également le manque de visibilité. Les dépassements sont alors rendus difficiles par l’eau qui ruisselle sur le pare-brise, le brouillard et un sol rendu glissant par la pluie et les feuilles.

Mais ce n’est pas tout ! Des essuie-glaces en mauvais état sont également responsables de nombreux accidents. Fragilisé par l’action du soleil le reste de l’année, le caoutchouc des balais laisse des zones non essuyées en occultant le champ de vision lors des déplacements.

Pour éviter les accidents par temps de pluie, il est donc souhaitable de vérifier son équipement régulièrement, l’état de ses pneus, de réduire sa vitesse en suivant les limitations réglementaires et de mettre les distances avec les autres véhicules. En cas de pluie, la distance de freinage doit être multipliée par deux !

Enfin, méfiez-vous de l’eau accumulée dans des cuvettes en bas des descentes qui occasionne la perte de contrôle du véhicule.

Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Prévention Groupama"

Soyez vigilants avant de vous jeter à l'eau

Près de 1200 noyades se produisent chaque année. Dans les lacs, les rivières ou la mer, les risques d’accidents sont présents lorsque les dispositifs de surveillance ne sont pas respectés.

Qu’il s’agisse d’une rivière tranquille, d’un lac surveillé ou d’une plage bondée, il importe de rester vigilant à chaque étape de la baignade afin de ne prendre aucun risque pour sa sécurité et celle d’autrui. Avant toute chose, il est donc préférable de savoir évaluer son niveau de pratique, sa forme physique sans surestimer ses capacités sur la distance à parcourir dans l’eau. Dès votre arrivée, sachez identifier les zones de baignades autorisées et surveillées qui sont aménagées et encadrées par une signalétique spécifique (bouées, drapeaux, poste de secours). Sur place, vous pouvez vous renseigner auprès des sauveteurs de la plage ou de la base de loisirs sur la force du courant, les conditions météorologiques, les marées et les éventuelles crues.

Se baigner en toute sérénité

Lorsque vous partez vous baigner, prévenez systématiquement vos proches et restez à la portée de leur regard. Une crampe ou un malaise inopiné sont vite arrivés dans l’eau ! Sachez également qu’il est plus difficile de nager en milieu marin, dans un lac ou une rivière que dans une piscine. En cas de danger ? Ne luttez pas contre le courant afin d’économiser vos forces et allongez-vous sur l’eau pour dégager vos voies respiratoires et appeler de l’aide.

Comment savoir si la baignade est autorisée ?

Les cours d’eau situés sur une commune sont indiqués par une signalétique claire et précise. En effet, la commune doit prendre des mesures de prévention, de réglementation et de sauvetage pour assurer la sécurité des usagers et des riverains. Surtout lorsque la commune comporte une zone de baignade aménagée et délimitée. Des arrêtés d’interdiction de baignade peuvent être pris en cas de danger de noyade ou de pollution, par exemple. Les baigneurs sont tenus, pour leur sécurité, de respecter les dispositifs de surveillance et les messages d’interdiction ou de vigilance de la signalétique mise en place sur le site d’autant plus lorsque la baignade est interdite. S’ils bravent les interdits, ceux-ci s’engagent dans l’eau à leurs risques et périls…

Source : http://baignades.sante.gouv.fr

http://www.inpes.sante.fr

Remerciements à : L’Association des Sauveteurs en Mer http://www.snsm.org

La Commune de Moret-sur-Loing

 

 

Lire la suite Commenter

Le risque électrique dans l'habitat

 

7 millions d’habitations présentent des risques électriques ! Les installations défaillantes sont à l’origine de nombreux incendies et d’électrocutions. Court-circuitez les risques en apprenant à utiliser et à entretenir vos appareils électriques.

Le risque électrique, une réalité

Selon l’étude TNS Sofrès d’octobre 2012*, 2/3 des logements de plus de 15 ans sont en insécurité électrique. En cause ? Les prises usagées, les fils dénudés ou les appareils électriques vétustes et mal entretenus. Au delà du risque d’électrisation, ceux-ci peuvent occasionner des départs de feu plus ou moins importants dans une habitation. Selon l’Association Promotelec, 30% des incendies sont, en effet, d’origine électrique et 80 000 cas se déclenchent chaque année. Mais, ce n’est pas tout. L’eau est la cause d’électrocutions qui peuvent s’avérer mortelles dans des situations de contact direct et prolongé.

Identifier les pôles d’insécurité électrique

Si la majorité des gens estime être en situation de sécurité électrique, la plupart ignore les risques liés à leurs installations. Selon le test en ligne « SécuriQuiz » réalisé par l’Association d’intérêt général Promotelec, 30% possèdent un appareil électrique à côté de leur baignoire et 32% des personnes interrogées branchent leurs multiprises les unes sur les autres tandis que 81% des parties privatives des logements ne présentent pas de mise à la terre. Des situations qui multiplient les risques d’électrisation et de départ d’incendie dans une habitation. Pour prévenir les incidents, les installations électriques doivent être éloignées d’au moins 2,25 m d’une douche ou d’une baignoire dans une salle-de-bain et les socles de prise de courant à au moins 50 mm du sol.  Sachez également que les multiprises, branchées ensemble, peuvent provoquer un échauffement au niveau de la prise de courant et un incendie.

Protégez-vous et entretenez votre habitation

Afin de limiter les incidents électriques, il est conseillé d’adopter des réflexes de prévention au quotidien dans son habitation. Commencez par débrancher vos appareils électriques lorsqu’ils ne servent pas et n’intervenez jamais sur une installation défaillante sans avoir préalablement coupé le courant au disjoncteur. N’utilisez jamais d’appareil électrique lorsque vos mains sont mouillées ou que vos pieds sont immergés dans l’eau. Enfin, pensez à entretenir régulièrement vos installations en changeant les fils dénudés ou les appareils électriques endommagés. Des diagnostics réguliers effectués par des professionnels de l’électricité sont également indispensables pour vous protéger.

Que faire en cas d’électrocution ? Coupez immédiatement le courant et éloignez la personne électrocutée à l’aide d’un objet non conducteur puis appelez les secours.

Sources :

*baromètre TNS-Sofrès (mis à jour à l’automne 2012) pour Promotelec sur l’analyse des Diagnostics Électriques Obligatoires (DEO), Résultats du SécuriQuiz de Promotelec, auprès de 15 816 participants. Quiz mis en ligne sur le site de l’association de décembre 2012 à mars 2013. http://www.promotelec.com/

http://www.developpement-durable.gouv.fr/

Lire la suite Commenter

Enfants en cuisine, protégez-les !

Lieu de tous les dangers pour les petits, la cuisine fait chaque année de nombreux blessés. Afin que vos enfants vous aident en toute sécurité, suivez les conseils de prévention du jeune chef Ruben Sarfati. Nous avons profité du Salon International de l’Agriculture où Ruben anime chaque jour des ateliers culinaires sur le stand Groupama pour recueillir ses précieux conseils.  

Eliminez les dangers de votre cuisine

Avant de laisser le champ libre à vos enfants, mettez-vous à leur place. Un four brûlant à leur portée, un meuble bancal, un tiroir rempli de robots et de lames tranchantes, des produits désinfectants… Passez au crible toutes les éventualités et écartez les objets dangereux de son passage. Sachez qu’il existe des fours à porte froide dont la vitre épaisse sert à contenir la chaleur et des systèmes de sécurité pour verrouiller leur ouverture. Pensez également à repousser vers le fond de votre table de cuisson, les manches des casseroles, poêles et woks.  Et, bien sûr, veiller à refermer la porte de votre cuisine dès que vous en sortez.

Hygiène et nutrition en cuisine

Vos petits souhaitent vous aider en cuisine ? Le lavage des mains est une étape obligée pour leur inculquer des règles d’hygiène. Equipés d’un tablier, confiez-leur des tâches bien précises face à leur plan de travail dédié. Exit la découpe ou la manipulation des plats chauds, confiez-leur les parties les plus ludiques et simples à réaliser de la recette. Par exemple ? Le pétrissage de la pâte à pain,  le cassage des œufs ou l’épluchage des haricots verts à la main. En vous assurant, bien sûr, qu’ils soient toujours situés dans votre champ de vision. Enfin, pour leur santé et prévenir les risques de surpoids, réalisez un maximum de recettes vous-même en évitant les plats riches en matières grasse et les fritures.

 

Lire la suite Commenter