En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.  En savoir plus et paramétrer les cookies

Fermer
pour "nutrition" | Recherche avancée

Résultats de votre recherche avancée dans "DOSSIER"

19416648ada985691f9b3531f2e07243
Octobre rose
Lire la suite Commenter
126b1a64cdca85564d46700fd791a843
Une alimentation saine préserve la santé
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche avancée dans ""

Aaedf375205bd387b233a3c3c8868363
La Maison du Cancer
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Observatoire de la prévention"

Les français font de moins en moins de sport

Selon les derniers résultats du Baromètre santé, 35% des français avouent relâcher leurs efforts en ce qui concerne l’activité sportive.

Selon le dernier baromètre santé mené par TNS Sofres auprès de 1000 personnes, 35% se disent peu actives pour leur santé. Un chiffre en hausse par rapport à 2013 (31%) qui implique la consommation de tabac, une mauvaise alimentation et une activité physique au ralenti.

Seuls 36% des français déclarent pratiquer une activité physique visant à préserver leur santé (vélo, jogging, marche). Une tranche de la population presque marginalisée !

Seuls les 16-25 ans et les jeunes mamans chercheraient à entretenir leur corps et à pratiquer une activité physique. Ces patients connectés utilisent d’ailleurs principalement des applications de sommeil, poids et activité physique sur leurs smartphones.

Rappelons que le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande de pratiquer une activité physique quotidienne d’au moins 30 minutes (pour un adulte), comme de la marche rapide. Cela permettrait ainsi de prévenir les risques de maladies cardiovasculaires liées au surpoids.

Lire la suite Commenter

Jeunes sportifs : réveillez-vous !

Une étude menée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) révèle que seulement 63,5% de jeunes pratiquent régulièrement un sport en dehors de l’école. Réalisée auprès de 11 638 collégiens français, l’enquête classe la France au 34ème rang sur un total de 40 pays interrogés. La fréquence de l’activité physique des jeunes reste trop faible au regard des recommandations du programme national nutrition santé (PNNS). Explications.

Activités physiques extrascolaires : une pratique insuffisante

Malgré le nombre d’heures de sport prévues dans les programmes scolaires français, presque 40% des adolescents ne pratiquent pas d’activités physiques en dehors de l’école et 13% des filles ne font jamais de sport. Selon l’étude*, à l’âge de 11 ans 65% des enfants sont inscrits dans une association sportive contre 42% à l’âge de 18 ans.  En cause ? Une « digitalisation » massive des jeunes qui se montrent de plus en plus accros à leurs écrans : internet, mobile, télévision. 91,5% des ados passent plus de 2 h par jour devant un écran ! Un phénomène qui encourage leur sédentarisation et l’attrait pour des loisirs dits « passifs ». L’éloignement des salles de sport de leur domicile, le désintérêt de certains parents pour leurs activités ou le facteur économique constituent autant des barrières culturelles à la pratique physique régulière.

Vive le sport au quotidien !

Peu actifs, les jeunes restent toutefois sportifs car ils consacrent environ une heure de leur emploi du temps 3,6 jours par semaine à la pratique d’un sport. 31% d’entre eux ont une activité suffisante et 55% des collégiens déclarent faire une activité physique au moins 2 heures par semaine. Sports collectifs (football, tennis, basketball, danse…), vélo, marche à pied et sports de combat… Le panorama est varié ! Malgré cela, le PNNS recommande de pratiquer une heure d’activité sportive 5 ou 6 jours par semaine ou au moins l’équivalent d’une heure de marche rapide par jour. Un rythme intense mais qui s’avère indispensable pour maintenir et améliorer la santé physique des futurs adultes…

Le sport et ses bienfaits

La pratique d’une activité physique régulière participe au bon développement de la croissance chez les jeunes. Mais, ce n’est pas tout. Le sport réduit le stress et l’anxiété, améliore le sommeil et donc, les performances scolaires. Il permet également d’augmenter l’estime de soi et l’esprit de compétitivité. Côté santé, le sport lutte contre la prise de poids, particulièrement importante à l’adolescence, et réduit les risques de : maladies cardiovasculaires, diabète ou hypertension du futur adulte. En pratiquant un sport au quotidien, les jeunes gagnent en souplesse, en santé osseuse et ils améliorent également leur force musculaire et leurs capacités cardiorespiratoires. Un véritable cocktail bien-être !

Se mettre au sport : mode d’emploi

Tout d’abord, sachez que, le plaisir occasionné par la pratique de sport à l’adolescence garantit sa poursuite à l’âge adulte. Il est donc indispensable de privilégier un sport ludique, qui corresponde aux véritables aspirations de l’adolescent. Collectif ou individuel ? Jeux sportifs ou sport de combat et de stratégie ? Les Centres sportifs proposent une palette d’activités variées et des séances d’essai sont proposées dans la plupart des clubs avant de s’engager sur l’année. C’est également le cas des journées multi-activités : parcours aventure, via ferrata, triathlon…Mais la promotion de l’activité physique passe aussi par l’implication des parents. Ceux-ci, même s’ils ne sont pas de grands sportifs, doivent encourager les plus jeunes à honorer leur engagement physique. Comment ? En favorisant, par exemple, un transport actif entre l’école et le domicile (rollers, vélo, trottinette), si la distance le permet, en participant à certaines de leurs activités et en limitant le temps passé devant l’écran.

Dans tous les cas, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour se mettre au sport ! Les meilleures habitudes se prennent dès le plus jeune âge et ce dans un contexte favorisé par la proximité de son activité avec le domicile et l’incitation à des loisirs ludiques. L’idéal étant bien sûr d’encourager la pratique sportive « entre amis » pour garantir l’assiduité des jeunes sportifs.

Sources : 

- INPES http://www.inpes.sante.fr/

- PNNS http://www.mangerbouger.fr/

- Ministère chargé de la santé http://www.sante.gouv.fr/

Pour tout connaître sur la prévention santé : http://www.vivons-prevention.com/rubrique-sante-37.html

Lire la suite Commenter

Coaché avec l’Espace Santé Active

L’Espace Santé Active lance un programme de coaching gratuit. Dans 22 départements, des cours collectifs sont proposés au sein de ces lieux d’information créés par l’Assurance maladie. Le but : prendre soin de son corps et de sa santé en trois thèmes : nutrition, santé du cœur et santé du dos.

L’espace Santé Active, c’est un lieu d’information santé en libre accès et ouvert à tous, situé en centre-ville, dans 22 départements français.

Malin, il est également possible d’y bénéficier gratuitement (sur simple adhésion) d’un accompagnement personnalisé. Ce coaching Santé Active propose des ateliers pratiques, réalisés en groupe durant 2h à 2h30 en compagnie d’un professionnel.

On y apprend quoi ? Des astuces et des conseils pour manger équilibré, pour bouger au quotidien et préserver son cœur en s’exerçant à une activité physique.

Mais on y pratique aussi des séances d’étirements et de renforcement musculaire pour prévenir et soulager les problèmes de dos. Une initiative intéressante alors que 8 Français sur 10 souffrent de troubles musculo-squelettiques (TMS) et que, chaque jour, 50 000 personnes manquent à l’appel dans leur entreprise à cause d’un mal de dos qui s’est déclenché.
Et pour faire profiter de ce service au plus grand nombre, l’Assurance Maladie proposera prochainement un coaching en ligne, accessible à tous depuis son compte ameli. Ce service est pour l’heure en expérimentation en Seine-Saint-Denis, en Loire-Atlantique, en Pyrénées-Orientales et à Paris.

Plus d’infos sur : http://www.ameli-sante.fr/espace-sante-active/espace-sante-active.html

Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Prévention Groupama"

Enfants en cuisine, protégez-les !

Lieu de tous les dangers pour les petits, la cuisine fait chaque année de nombreux blessés. Afin que vos enfants vous aident en toute sécurité, suivez les conseils de prévention du jeune chef Ruben Sarfati. Nous avons profité du Salon International de l’Agriculture où Ruben anime chaque jour des ateliers culinaires sur le stand Groupama pour recueillir ses précieux conseils.  

Eliminez les dangers de votre cuisine

Avant de laisser le champ libre à vos enfants, mettez-vous à leur place. Un four brûlant à leur portée, un meuble bancal, un tiroir rempli de robots et de lames tranchantes, des produits désinfectants… Passez au crible toutes les éventualités et écartez les objets dangereux de son passage. Sachez qu’il existe des fours à porte froide dont la vitre épaisse sert à contenir la chaleur et des systèmes de sécurité pour verrouiller leur ouverture. Pensez également à repousser vers le fond de votre table de cuisson, les manches des casseroles, poêles et woks.  Et, bien sûr, veiller à refermer la porte de votre cuisine dès que vous en sortez.

Hygiène et nutrition en cuisine

Vos petits souhaitent vous aider en cuisine ? Le lavage des mains est une étape obligée pour leur inculquer des règles d’hygiène. Equipés d’un tablier, confiez-leur des tâches bien précises face à leur plan de travail dédié. Exit la découpe ou la manipulation des plats chauds, confiez-leur les parties les plus ludiques et simples à réaliser de la recette. Par exemple ? Le pétrissage de la pâte à pain,  le cassage des œufs ou l’épluchage des haricots verts à la main. En vous assurant, bien sûr, qu’ils soient toujours situés dans votre champ de vision. Enfin, pour leur santé et prévenir les risques de surpoids, réalisez un maximum de recettes vous-même en évitant les plats riches en matières grasse et les fritures.

 

Lire la suite Commenter

Une conférence Santé sur la nutrition organisée par la Caisse locale Groupama de Mende.

Après Rodez, la Caisse locale Groupama de Mende a organisé une Conférence Santé, en septembre dernier afin de mettre en lumière les vertus d'une bonne alimentation et d'un exercice physique régulier.

Une formule qui gagne...

Après le succès de la conférence organisée à Rodez (Aveyron) avec le Professeur Cabrol, la Caisse locale de Mende et les Caisses gérées en direct par Mende ont organisé une conférence axée sur le thème "Bien bouger, bien manger" au cœur des Assemblées générales de Caisses locales 2011.

Une dizaine de présidents de Caisses locales lozériennes ont répondu présents à cette conférence et rejoint Didier Laluet et Jacques Paradan, président et vice-président de la Fédération Aveyron-Lozère, ainsi que Christophe Bouyssière, responsable de l'Etablissement départemental.

Le succès fut au rendez-vous puisque la manifestation a accueilli plus de 160 personnes.

Des intervenants prestigieux

Richard Guédon, directeur médical de Groupama SA, est venu animer la soirée.

Côté nutrition, les organisateurs ont fait appel à un éminent spécialiste, le Professeur Fricker. Médecin nutritionniste à l'Hôpital Bichat, à Paris, investi dans la recherche scientifique pendant de nombreuses années, le Docteur Fricker est régulièrement consulté par les autorités de santé publique sur les questions de nutrition. 

« Que manger aux différents repas de la journée ? », « Quels aliments choisir ? », « En quelle quantité ? ». Autant de sujets propres à faire passer des messages et des conseils très pratiques pour une alimentation saine et équilibrée au quotidien.

Côté exercice physique, les organisateurs ont invité une célébrité locale en conviant Marion Buisson, jeune perchiste lozérienne qui a participé aux Jeux Olympiques de Pékin. Professeur d'éducation physique, l'athlète de haut niveau a mis en exergue l'importance de l'éducation : "Il faut prendre contact avec le corps dès le plus jeune âge en prenant très tôt de bonnes habitudes".

Au final, une conférence unanimement appréciée, notamment par de jeunes étudiants en BTS Nutrition, qui ont eu le privilège d'assister à la rencontre.

 

 

Lire la suite Commenter

Groupama s’engage avec ses salariés aux cotés de l’Inserm dans la plus grande étude Internet

Lancée le 11 mai 2009 par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, l'étude en ligne sur la nutrition « NutriNet-Santé » poursuit sa lancée et vise maintenant les 250 000 participants !

Engagé depuis de nombreuses années dans le domaine de la santé
Groupama propose à ses salariés de participer à cette enquête, indispensable pour continuer à faire avancer la recherche en nutrition.

Programmée à l'origine pour une durée de 5 ans, cette dernière va permettre aux chercheurs de mieux comprendre les relations entre la nutrition et la santé afin de lutter plus efficacement contre les cancers, l'obésité, le diabète ou encore les maladies cardiovasculaires.

En effet, de nombreuses études ont démontré le rôle important que tenait l'alimentation comme facteur de protection ou de risque sur la santé, mais aucune n'avait encore été réalisée à grande échelle et sur une longue période afin de les cerner le plus précisément possible.

Ses participants reçoivent chaque mois un e-mail les informant de l'avancement de l'étude et les invite à remplir d'éventuels questionnaires, simples et confidentiels pour mieux évaluer l'état nutritionnel et leur santé (20 minutes en moyenne par questionnaire).

180 000 volontaires bénévoles ont déjà rejoint NutriNet-Santé pour aider la recherche, pourquoi pas vous ?

Renseignements et inscription sur le site NutriNet-Santé

Consultez le dossier "Bien mager pour mieux vivre"

Lire la suite Commenter