En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.  En savoir plus et paramétrer les cookies

Fermer
pour "mangerbouger" | Recherche avancée

Résultats de votre recherche avancée dans "DOSSIER"

19416648ada985691f9b3531f2e07243
Octobre rose
Lire la suite Commenter
126b1a64cdca85564d46700fd791a843
Une alimentation saine préserve la santé
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Observatoire de la prévention"

Jeunes sportifs : réveillez-vous !

Une étude menée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) révèle que seulement 63,5% de jeunes pratiquent régulièrement un sport en dehors de l’école. Réalisée auprès de 11 638 collégiens français, l’enquête classe la France au 34ème rang sur un total de 40 pays interrogés. La fréquence de l’activité physique des jeunes reste trop faible au regard des recommandations du programme national nutrition santé (PNNS). Explications.

Activités physiques extrascolaires : une pratique insuffisante

Malgré le nombre d’heures de sport prévues dans les programmes scolaires français, presque 40% des adolescents ne pratiquent pas d’activités physiques en dehors de l’école et 13% des filles ne font jamais de sport. Selon l’étude*, à l’âge de 11 ans 65% des enfants sont inscrits dans une association sportive contre 42% à l’âge de 18 ans.  En cause ? Une « digitalisation » massive des jeunes qui se montrent de plus en plus accros à leurs écrans : internet, mobile, télévision. 91,5% des ados passent plus de 2 h par jour devant un écran ! Un phénomène qui encourage leur sédentarisation et l’attrait pour des loisirs dits « passifs ». L’éloignement des salles de sport de leur domicile, le désintérêt de certains parents pour leurs activités ou le facteur économique constituent autant des barrières culturelles à la pratique physique régulière.

Vive le sport au quotidien !

Peu actifs, les jeunes restent toutefois sportifs car ils consacrent environ une heure de leur emploi du temps 3,6 jours par semaine à la pratique d’un sport. 31% d’entre eux ont une activité suffisante et 55% des collégiens déclarent faire une activité physique au moins 2 heures par semaine. Sports collectifs (football, tennis, basketball, danse…), vélo, marche à pied et sports de combat… Le panorama est varié ! Malgré cela, le PNNS recommande de pratiquer une heure d’activité sportive 5 ou 6 jours par semaine ou au moins l’équivalent d’une heure de marche rapide par jour. Un rythme intense mais qui s’avère indispensable pour maintenir et améliorer la santé physique des futurs adultes…

Le sport et ses bienfaits

La pratique d’une activité physique régulière participe au bon développement de la croissance chez les jeunes. Mais, ce n’est pas tout. Le sport réduit le stress et l’anxiété, améliore le sommeil et donc, les performances scolaires. Il permet également d’augmenter l’estime de soi et l’esprit de compétitivité. Côté santé, le sport lutte contre la prise de poids, particulièrement importante à l’adolescence, et réduit les risques de : maladies cardiovasculaires, diabète ou hypertension du futur adulte. En pratiquant un sport au quotidien, les jeunes gagnent en souplesse, en santé osseuse et ils améliorent également leur force musculaire et leurs capacités cardiorespiratoires. Un véritable cocktail bien-être !

Se mettre au sport : mode d’emploi

Tout d’abord, sachez que, le plaisir occasionné par la pratique de sport à l’adolescence garantit sa poursuite à l’âge adulte. Il est donc indispensable de privilégier un sport ludique, qui corresponde aux véritables aspirations de l’adolescent. Collectif ou individuel ? Jeux sportifs ou sport de combat et de stratégie ? Les Centres sportifs proposent une palette d’activités variées et des séances d’essai sont proposées dans la plupart des clubs avant de s’engager sur l’année. C’est également le cas des journées multi-activités : parcours aventure, via ferrata, triathlon…Mais la promotion de l’activité physique passe aussi par l’implication des parents. Ceux-ci, même s’ils ne sont pas de grands sportifs, doivent encourager les plus jeunes à honorer leur engagement physique. Comment ? En favorisant, par exemple, un transport actif entre l’école et le domicile (rollers, vélo, trottinette), si la distance le permet, en participant à certaines de leurs activités et en limitant le temps passé devant l’écran.

Dans tous les cas, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour se mettre au sport ! Les meilleures habitudes se prennent dès le plus jeune âge et ce dans un contexte favorisé par la proximité de son activité avec le domicile et l’incitation à des loisirs ludiques. L’idéal étant bien sûr d’encourager la pratique sportive « entre amis » pour garantir l’assiduité des jeunes sportifs.

Sources : 

- INPES http://www.inpes.sante.fr/

- PNNS http://www.mangerbouger.fr/

- Ministère chargé de la santé http://www.sante.gouv.fr/

Pour tout connaître sur la prévention santé : http://www.vivons-prevention.com/rubrique-sante-37.html

Lire la suite Commenter

Que manger pour être en bonne santé ?

Le Plan National Nutrition Santé (PNNS) propose plusieurs services permettant de trouver de l’inspiration pour réaliser des menus variés et équilibrés mêlant toujours plaisir et santé. 

Puisqu’une bonne santé passe d’abord par l’assiette, plusieurs outils ont été mis en place dans le cadre du Plan National Nutrition Santé (PNNS). Le site internet www.mangerbouger.fr met l’accent sur l’importance d’une alimentation saine et équilibrée.

Ainsi chaque mois, le « panier malin » met à l’honneur les produits de saison avec un fruit, un légume, un poisson et un fromage, et propose plus de 2 000 recettes saines et gourmandes pour les accommoder.

Autre service, la « fabrique à menus » crée des menus répondant aux besoins d’un adulte moyen (2000Kcal par jour) en s’appuyant sur les apports nutritionnels conseillés : glucides (50%), lipides (35%) et protéines (15%) et en quantité adaptée.

Des options permettent de personnaliser ces menus en fonction du nombre de personnes, de repas, de plats, ou encore du temps de préparation sont même proposées.

En complément, l’application pour iPhone « mes courses » vise, quant à elle, à simplifier la « corvée » du supermarché, en proposant de créer en amont des listes de commissions, tout en accédant à des suggestions de repas.

Pensez-y si vous êtes en panne d’idées !

Plus d’infos sur : http://www.mangerbouger.fr/pro/sante/agir-20/les-outils-du-pnns/la-fabrique-a-menus-un-outil-au-service-des-medecins-generalistes.html

Lire la suite Commenter

Bouger, c’est bon pour la santé

Le site mangerbouger.fr invite les internautes à publier leurs bons plans jusqu’au mois de janvier. Le but ? Inciter chacun à faire de l’exercice pour veiller sur sa santé.

Pratiquer une activité physique régulière pour rester en forme et booster son moral ? C’est l’objectif relayé dans les messages sanitaires du Plan national nutrition santé (PNNS) depuis 2007. Se dépenser permet en effet d’améliorer le fonctionnement du cœur et des poumons, d’entretenir sa force musculaire et son tonus et de lutter contre la fatigue en optimisant sa résistance à l’effort.

En prime, bouger permet de se mettre à l’abri de certaines maladies : cardio-vasculaires, hypertension artérielle, cancers, diabète de type 2, ostéoporose et de lutter contre le surpoids.

C’est pourquoi, sur le site www.mangerbouger.fr, les internautes sont invités à partager leur “bon plan” répondant aux critères de la charte “bouger”. Les meilleurs seront publiés début janvier ! 

Lire la suite Commenter