En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.  En savoir plus et paramétrer les cookies

Fermer
pour "crues" | Recherche avancée

Résultats de votre recherche avancée dans ""

863f18976e3db22f815b1a3ca4a91ffa
Malgré l’inondation, poursuivre l’activité économique
Lire la suite Commenter
01a89d552813b85206e504ce8e86fa93
L’entreprise face aux inondations
Lire la suite Commenter
7851b87057697d233c9937af95dba893
Connaître, gérer et anticiper le risque inondation
Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Observatoire de la prévention"

La France se dote d’un simulateur de crues

Pour affronter et mieux comprendre les inondations, la France se dote d’un outil de prévention inédit.

Face au risque d’inondation qui concerne 18,5 millions de français et au réchauffement climatique, la France se dote d’un nouvel outil scientifique.

Unique en Europe, son simulateur de crues permet de comprendre l’élévation du niveau des rivières et le déroulement d’une inondation. Confluence de deux rivières, migration des méandres d’un fleuve, rupture de barrages… Autant de risques que l’outil performant est en mesure d’évaluer dans un pays où l’inondation représente le premier risque naturel.

Sorte de grand aquarium monté sur roulettes dans une salle de 300m2, le simulateur reconstitue une rivière miniature qui se met à déborder en quelques secondes.

Des chercheurs hydrologues étudient scrupuleusement les variations de la pente, le type de terrain ou l’occupation des rives afin de déterminer les périmètres d’intervention pour limiter les conséquences liées à une inondation.

Lire la suite Commenter

Attention, c’est la saison des inondations !

Les crues torrentielles dues aux pluies de saison entraînent des risques pour la sécurité des agriculteurs. La conduite à tenir et pour sécuriser son exploitation en amont.

16 000 communes françaises sont concernées par le risque d’inondation ! La montée des eaux due au débordement d’un cours d’eau et les inondations de plaine ont des conséquences directes sur les infrastructures, les biens et les activités agricoles.

La déforestation et le drainage des terres agricoles rendant les sols encore plus propices au ruissellement.

Pour prévenir ces dégâts, il est préférable de mettre en place un système d’écoulement des eaux sur les zones d’infrastructures afin de rediriger les eaux vers des réservoirs ou des bassins de stockage.

Mais il est également conseillé d’aménager les cours d’eau à proximité en enlevant la végétation morte ou en effectuant des travaux de terrassement et en préparant les berges afin de rendre toute sa capacité de stockage à la rivière en cas de crue soudaine.

 

Plus d’infos sur : www.fntp.fr

Lire la suite Commenter

Ne lavez pas le poulet cru

L’institut de veille sanitaire et le Royaume Uni sonnent l’alarme. Les poulets crus lavés à l’eau avant d’être cuisinés seraient responsables de la propagation de la bactérie campylobacter.

Chaque année, 1 million de personnes sont touchées par des infections à la bactérie campylobacter selon l’INVS. Une bactérie engendrée à 80% par le poulet et qui se traduit par l’apparition d’une gastro-entérite, de diarrhées, de fièvre et de vomissements. Mais les infections peuvent dégénérer chez les sujets plus vulnérables ou immunodéprimés.

C’est pourquoi, l’Agence britannique de Sécurité alimentaire (FSA) sonne l’alarme. Pour votre santé, sachez que laver un poulet cru avant de le cuire augmente le risque de contamination par la bactérie.

Cette pratique dangereuse à laquelle ont recours 44% des britanniques favorise la dissémination de la bactérie par projection d’eau sur les mains, les vêtements, le plan de travail ou les ustensiles de cuisine. Or, la simple cuisson du poulet à 65°C permet de détruire les campylobacters.

Source :  http://sante.lefigaro.fr/

Lire la suite Commenter

Résultats de votre recherche dans "Prévention Groupama"

Soyez vigilants avant de vous jeter à l'eau

Près de 1200 noyades se produisent chaque année. Dans les lacs, les rivières ou la mer, les risques d’accidents sont présents lorsque les dispositifs de surveillance ne sont pas respectés.

Qu’il s’agisse d’une rivière tranquille, d’un lac surveillé ou d’une plage bondée, il importe de rester vigilant à chaque étape de la baignade afin de ne prendre aucun risque pour sa sécurité et celle d’autrui. Avant toute chose, il est donc préférable de savoir évaluer son niveau de pratique, sa forme physique sans surestimer ses capacités sur la distance à parcourir dans l’eau. Dès votre arrivée, sachez identifier les zones de baignades autorisées et surveillées qui sont aménagées et encadrées par une signalétique spécifique (bouées, drapeaux, poste de secours). Sur place, vous pouvez vous renseigner auprès des sauveteurs de la plage ou de la base de loisirs sur la force du courant, les conditions météorologiques, les marées et les éventuelles crues.

Se baigner en toute sérénité

Lorsque vous partez vous baigner, prévenez systématiquement vos proches et restez à la portée de leur regard. Une crampe ou un malaise inopiné sont vite arrivés dans l’eau ! Sachez également qu’il est plus difficile de nager en milieu marin, dans un lac ou une rivière que dans une piscine. En cas de danger ? Ne luttez pas contre le courant afin d’économiser vos forces et allongez-vous sur l’eau pour dégager vos voies respiratoires et appeler de l’aide.

Comment savoir si la baignade est autorisée ?

Les cours d’eau situés sur une commune sont indiqués par une signalétique claire et précise. En effet, la commune doit prendre des mesures de prévention, de réglementation et de sauvetage pour assurer la sécurité des usagers et des riverains. Surtout lorsque la commune comporte une zone de baignade aménagée et délimitée. Des arrêtés d’interdiction de baignade peuvent être pris en cas de danger de noyade ou de pollution, par exemple. Les baigneurs sont tenus, pour leur sécurité, de respecter les dispositifs de surveillance et les messages d’interdiction ou de vigilance de la signalétique mise en place sur le site d’autant plus lorsque la baignade est interdite. S’ils bravent les interdits, ceux-ci s’engagent dans l’eau à leurs risques et périls…

Source : http://baignades.sante.gouv.fr

http://www.inpes.sante.fr

Remerciements à : L’Association des Sauveteurs en Mer http://www.snsm.org

La Commune de Moret-sur-Loing

 

 

Lire la suite Commenter